Archives pour la catégorie Actualité

Toutes actus

Travaux en cours!

Il semble bien que l’homme a repris la main sur la nature! Des travaux ont commencé à l’extérieur sur les terrasses afin de mater les fuites d’eau dans les salles situées au-dessous et à l’intérieur dans les deux classes où les peintres sont à l’oeuvre.

Travaux En Cours!

Flickr Album Gallery Powered By: WP Frank

 

La nature reprend ses droits…

Nous écrivIMG_4405ions le 25 juin 2020 à propos des travaux commencés dans la cour de notre école.

La situation ne semble guère évoluer depuis et à l’aube des vacances d’automne, nous constatons que la nature reprend ses droits petit à petit et transforme le terrain en jardin sauvage à l’esthétique étonnante!

IMG_4406

 

Activités 2e semestre 2020: articles

Voici les articles publiés sur le site et faisant le tour des activités du 2e semestre 2020:

Il pleut en classe…

Des problèmes d’étanchéité sont depuis longtemps visibles dans une des salles de l’école.  Poser des seaux n’étant pas une solution à long terme, des travaux plus conséquents ont été engagés afin de trouver la cause du problème. La solution approche! Patience!

IMG_3074IMG_3073

 

COVID-19 ou l’école à la maison

Vous retrouverez ci-dessous une grande partie des informations publiées sur le site de notre école secondaire pour informer nos élèves et leur parent de la situation et des mesures prises.

La page “L’ESSI à la maison” existe toujours et contient tous les renseignements que nous avions mis en place pour que l’enseignement à distance se déroule le mieux possible.

Organisation de l’enseignement à distance:

Informations spécifiques:

La communication en question: réflexion d’une élève

Vous pouvez lire ici la dissertation d’une élève de 11e, Ashely, qui a réfléchi pendant cette période de semi-confinement sur le thème de la communication. Bonne lecture et merci à Ashely pour la qualité de son texte!


Je vais vous parler de la communication. Qu’est-ce que c’est et comment cela peut être incroyablement toxique pour nous, notre génération et notre société. Pendant cette dissertation, je vais vous faire comprendre pourquoi je suis contre la nouvelle façon de communiquer : l’Internet, et pourquoi vous devriez l’être aussi.

En premier lieu, j’aimerais vous parler d’une phobie que l’on nomme “​nomophobie​”. Qu’est-ce que c’est ? C’est une peur extrême d’être séparé de son téléphone portable. Les personnes qui en souffrent ne peuvent pas se séparer de leur téléphone facilement, parce qu’elles pensent fermement qu’il leur manque quelque chose. Ces personnes pourraient faire des crises d’anxiété quand elles n’ont pas leur téléphone entre les mains pendant un certain temps.

Ensuite, que pensé-je des progrès faits dans ce domaine ? Et bien, l’un des avantages des progrès dans la technologie est la possibilité de communiquer en temps réel et de se rapprocher des personnes qui ne sont pas physiquement avec nous. Ces communications, comme on le sait déjà, sont établies par les réseaux sociaux déjà existants. Par exemple, Instagram, Facebook, WhatsApp, etc. Si nous sortons dans la rue ou si nous allons dans un restaurant, nous remarquons que la plupart du temps, les gens ont leur téléphone portable à la main, qu’ils soient en groupe ou non. Cela contredit ce que j’ai dit dans la phrase précédente, la technologie nous rapproche quand nous sommes loin l’un de l’autre mais, une fois que nous sommes ensembles, elle nous éloigne.

Suite aux deux arguments déjà mentionnés, j’introduis le troisième : ce genre de communication provoque aux gens le besoin de s’approcher davantage du monde virtuel que du monde réel et, en outre, de créer une dépendance et une addiction. C’est pourquoi, dans certains cas, ils peuvent isoler les gens, affectant ainsi leur humeur et les rendant même dépressifs.

En effet, j’aimerais vous parler des troubles de confiance et alimentaires qui ont été causés par la forte influence des médias. Le groupe le plus vulnérable aux troubles alimentaires est celui des jeunes, qui utilisent le plus les réseaux sociaux. Tout le monde sur les réseaux sociaux veut montrer son corps magnifique, montrer au monde leurs meilleurs moments… Est-ce que faire ça est une action égoïste envers les personnes qui désirent avoir ce corps “parfait” et ce style de vie ? C’est ainsi que les réseaux sociaux veulent nous faire voir cette situation : un style de vie malsain. Pareillement, les personnes qui souffrent des troubles alimentaires suivent aussi des troubles de confiance. Les personnes qui souffrent de ces deux troubles n’en sont pas conscientes, c’est très difficile de se rendre compte de notre nouveau style de vie et de ce changement brusque et toxique. Une fois qu’on se rend compte de ça, c’est compliqué de se sortir de ce monde, lequel essaie de nous consommer de toutes les manières possibles : mental et physique. Il nous détruit mentalement, c’est pour ça qu’il faut être bien conscient du pouvoir qu’internet a sur nous. Il faut connaître tous les dangers que nous pouvons trouver sur celui-là avant de vouloir apprendre à l’utiliser.

Et en dernier lieu mais pas le moins important : les fake news. Être mal informé est l’une des pires choses sur terre. Nous avons comme devoir, sur les réseaux sociaux, de nous poser la question suivante : est-ce que l’information que je suis en train de lire est fiable ? Il y a plusieurs façons de confirmer si ce que l’on lit est vrai. La première chose c’est l’orthographe. Un site officiel ne se permettrait jamais de commettre une ou plusieurs fautes d’orthographe. Aussi, il faut être sûr que le site est bien réel et que ça soit un site officiel.

Certaines personnes ont un autre point de vue, ils ont plusieurs arguments lesquels défendent les nouvelles méthodes de communication. En premier lieu, grâce à internet nous pouvons apprendre de nouvelles langues. Nous pouvons aussi nous informer sur la culture du/des pays qui nous intéresse. Cela nous rapproche l’un de l’autre. Aussi, grâce aux réseaux sociaux, nous pouvons parler à d’autres personnes dans d’autres pays. Le monde de la communication nous rapproche de ceux qui sont à des milliers de kilomètres. Maintenant, commençons avec le deuxième argument : en ce moment où nous sommes en confinement partiel, l’internet est notre meilleur ami. Avec ça, nous sommes toujours informés de ce qui se passe et nous savons comment agir. Toutes les écoles sont fermées et pour continuer notre éducation, nous utilisons nos ordinateurs lesquels ont besoin de l’internet ce qui nous permet de vous envoyer tous nos devoirs. Dans des moments où le monde entier est en danger, l’internet nous est très, très utile. Ça devient la seule façon de rester communiquer avec le monde.

Et en dernier lieu, mais pas moins important : il y a une grande quantité de personnes qui travaillent à travers internet ou les médias. Leur vie tourne pratiquement autour de ça. Il y a déjà plusieurs métiers liés aux médias, par exemple : photographe, journaliste et toutes les personnes qui partagent leur art à travers des réseaux comme Instagram et Youtube. Sur Instagram, nous pouvons apprécier le maquillage des gens et sur Youtube les vidéos qu’ils font et avec lesquelles ils gagnent de l’argent mensuellement. Toutes les personnes avec un certain nombre des “followers” et “likes” qui font de l’art visuel vivent de ça : Internet.

Nous sommes arrivés à la conclusion de cette dissertation, laquelle me laisse avec plus de questions qu’autre chose… Est-ce que nous devrions limiter l’accès à internet à certaines personnes ? Est-ce que nous devrions éduquer les parents et enfants de telle façon qu’ils apprennent à être responsables à propos de réseaux sociaux ? Ou devrions-nous tout simplement interdire toutes sortes de contacte avec les écrans aux jeunes de 12-13 ans ? Je ne vois aucune solution possible pour les questions posées. Il est déjà trop tard pour faire quoique ce soit. Nous ne pouvons pas changer du jour au lendemain toute une génération, laquelle s’est habituée à ça. Mais nous pouvons par contre devenir plus responsables. Les parents devraient intervenir dans la vie de leurs enfants sur les réseaux. Ils devraient s’assurer que tout va bien et être sûrs que leurs enfants ne font rien de mauvais sur les médias. Et pour les jeunes adultes ou adolescents sur les réseaux, il faudrait arrêter de dire “Ça ne va jamais m’arriver”, parce que nous ne sommes pas sûrs de ce qu’il pourrait se passer. Nous devons apprendre à être responsables. Savoir que, même si nous sommes dans “l’anonymat”, nous sommes toujours vulnérables aux éventuels commentaires que les gens font sur nos “profiles”.

Même si Internet a aidé avec l’évolution de la communication aujourd’hui, il a aussi causé beaucoup de mal à tout le monde, principalement la nouvelle génération. Celle qui a l’habitude d’utiliser les réseaux sociaux tous les jours.

Ashely, élève de 11e

Report de la Fête de la solidarité en 2021!

La Fête de la Solidarité est un beau projet, qui nous tient à cœur et que nous souhaitons mener à bien dans les meilleures conditions et au meilleur moment possibles.

A ce jour, beaucoup d’activités et démarches ont déjà été réalisées, c’est pourquoi nous souhaitons vous informer, d’entente avec le président et la secrétaire de la FICD, qu’au vu de la situation sanitaire liée à la pandémie mondiale de Covid-19 et des mesures qui y sont liées, nous allons poursuivre le processus, mais selon un calendrier modifié :

  • la Fête de la Solidarité, prévue le jeudi 2 juillet 2020, est reportée en 2021, à une date encore à préciser, entre Pâques et la fin de l’année scolaire (entre le 19 avril et le 1er juillet 2021).
  • D’ici aux vacances d’été, toutes les activités et réunions prévues dans le cadre de la Fête de la Solidarité sont suspendues.
  • Les réunions des Groupes de travail sont, pour l’heure annulées, et les démarches prévues y-relatives également, jusqu’à nouvel avis.

Nous prévoyons, en espérant que la situation sanitaire se sera normalisée jusque là, une reprise du processus dès la rentrée d’août 2020.

Les activités prévues en classes par les associations seront planifiées sur la nouvelle année scolaire 2020-2021 et les groupes de travail reprendront du service à partir du 16 août 2020.